dimanche 25 septembre 2016

En forêt le 18 avril 2016

La belle verdure remplaçait progressivement la couleur brune des feuilles mortes

L’anémone des bois fleurissait

Dans les prés, pâquerettes et primevères fleurissaient

Muguet

Des orchidées sauvages, Orchis mascula






Les champignons en forêt




Pic épeiche


L’écureuil

vendredi 23 septembre 2016

Mues de cerfs du 11 avril 2016

Petit retour sur le blog, après une année bien chargée, pas en miellée mais travaux divers.
Pour commencer une suite de ce printemps, puis  progressivement pour arriver à la fin de la saison apicole.
Chevreuils du petit matin


Une belle vision

Un beau petit huit corps




Suivi d’un cerf en velours



Une compagnie de sangliers

Un pic épeiche

Un pinson 

Un peu de fraîcheur, un petit ruisseau

Un beau ciel bleu

Petit hêtre deviendra grand

Belle vision dans une clairière

Un beau petit 10 corps



La récolte de la matinée

jeudi 26 mai 2016

L’arbre à muguet

Comme tous les ans il fleurit à merveille, sauf que cette année, la floraison a été de courte durée à cause des mauvaises conditions météo.


La pluie a eu raison  des fleurs en 5 jours, mais entre temps quelques abeilles étaient passées visiter les fleurs.











mercredi 18 mai 2016

La pose des hausses, suite

Cette année, à cause des mauvaises conditions météos, les hausses sont posées au compte goutte.
Et malgré la météo, l’objectif de renouveler 100% les cadres du corps de ruche a été atteint.

Dès qu’il faisait beau, les abeilles récoltaient  du miel frais.
Les nouvelles cires en contiennent une petite couronne au-dessus du couvain

Une belle cire gaufrée construite, contenant du pollen et frais, mais pas encore de ponte mais cela ne va par tarder.

Celles qui avaient eu les hausses le 16 avril, ont construit et pondu les cadres pièges à varroas, il est grand temps de les retirer et de les remplacer par des vides.

Les cires des cadres pièges sont prêtes à être picorés par les mésanges.

Les mâles qui ont éclos des vieux cadres placés dans les hausses, sont prêts à prendre l’envol, ne pouvant pas passer par la grille à reine à cause de leur taille, devront sortir par le dessus de la hausse, comme ici à l’emplacement du nourrisseur.


Preuve que les abeilles récoltent du miel frais, la manipulation des cadres laisse s’écouler le miel des alvéoles.

Mais très vite, ce précieux liquide est ramassé par les abeilles.

Aspiré jusqu'à la dernière goutte !